Fuite de fioul, que faire ?

Qu'est-ce que le fioul ?

Le fioul est un dérivé du pétrole et fait partie des hydrocarbures légers.

Appelé fioul, FOD pour Fuel Oil Domestique ou même mazout chez nos amis Belges, au final ces trois noms parlent du même produit. Le fioul est un combustible issu du raffinage du pétrole et permet à presque 10% de la population française de chauffer leur foyer. Ce combustible fossile est utilisé comme moyen de chauffage. Il est facilement reconnaissable par sa couleur rouge rosée. Le fioul est un liquide inflammable à partir de 55°C (point éclair), c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est utilisé comme combustible pour des chaudières.

pollution au fioul avant dépollution
Fuite de fioul chez un agriculteur avant dépollution.

Que dit la loi ?

Selon l'article L 211-5 du code de l'environnement :

"Le préfet et le maire intéressés doivent être informés, dans les meilleurs délais par toute personne qui en a connaissance, de tout incident ou accident présentant un danger pour la sécurité civile, la qualité, la circulation ou la conservation des eaux.

La personne à l’origine de l’incident ou de l’accident et l’exploitant ou, s’il n’existe pas d’exploitant, le propriétaire sont tenus, dès qu’ils en ont connaissance, de prendre ou faire prendre toutes les mesures possibles pour mettre fin à la cause de danger ou d’atteinte au milieu aquatique, évaluer les conséquences de l’incident ou de l’accident et y remédier."

En bref, tout pollueur ou propriétaire d’une cuve fuyarde se doit de mettre en œuvre tous les moyens possibles et dans les plus brefs délais pour contenir la pollution et ensuite dépolluer les lieux.

Quels impacts sur l'environnement ?

Lorsqu'une fuite de fioul survient sur un sol perméable, celui-ci se répand d’abord en surface puis s'infiltre verticalement (il percole à travers le sol) jusqu’à atteindre, en fonction des types de roche et de l’hydrogéologie locale, les eaux souterraines.
Avant cela, le fioul va contaminer les fondations de la maison et peut-être celles accolées de vos voisins. Par effet de capillarité, le fioul va se ventiler dans les habitations et son odeur désagréable va se répandre.

Si la perte de fioul est importante et atteint les eaux souterraines, du fioul pur va s'accumuler à la surface de la nappe phréatique (que l’on appelle le toit de la nappe). Le toit de la nappe se situe en profondeur à l'endroit où l'on commencerait à trouver de l’eau si l'on creusait un puits au niveau de la fuite de fioul.

Si un puits proche de quelques mètres existe déjà, dans votre jardin ou chez vos voisins, la surface de l’eau (le "fil d'eau") qui s'y trouve subira peut-être aussi la pollution sur une même épaisseur. Cette lentille de fioul commencera à s’étaler vers les points bas de votre village, et pourra apparaître en berge d’un fossé, d’un ruisseau ou d’une mare.

Si le fioul provient d’une cuve enterrée fuyarde, cette progression sera identique mais l’alerte pourra venir d’une consommation très excessive ou d’une panne sèche de chauffage. Une cuve anormalement vide trop rapidement devra éveiller le doute avant de commander une nouvelle livraison de combustible. Sa découverte pourra aussi provenir de l'arrivée soudaine de fioul dans un puits proche ou dans les eaux superficielles en contact avec la nappe.

Si le déversement atteint un plan d’eau, 1 litre de fioul irisera environ 1 hectare de celui-ci. Alors imaginons si ce sont 1500 litres de la cuve à fioul fuyarde d’un particulier qui s’y déversent subitement ! Si du fioul ou tout produit polluant plus léger que l'eau atteint une eau souterraine ou un ruisseau, une rivière ou la mer, ce polluant restera tout d'abord en flottaison à la surface. Concernant les eaux calmes (étang, lac, bassin d’agrément) le film polluant peut avoir des conséquences d’eutrophisation par manque de transfert d’oxygène entre l’air et l’eau, et menacer la vie aquatique. Puis petit à petit, le polluant va se solubiliser dans l’eau. Sans intervention, il faudra de longues années avant que les micro-organismes présents dans l'environnement ne biodégradent la pollution.

 Oxygénateur permettant de créer un point de respiration piscicole AMA dépollution
Oxygénateur permettant de créer un point de respiration piscicole

Que faire en cas de pollution ? Les bons réflexes

Les personnes à contacter

La loi impose à toute personne qui a connaissance d'un incident présentant un danger pour la sécurité civile, la qualité, la circulation ou la conservation des eaux d'en alerter le préfet ou le maire intéressés dans les meilleurs délais (article L. 211-5 du Code de l'environnement).

En pratique, si vous êtes à l'origine ou témoin d'une pollution, contactez au plus vite les sapeurs-pompiers par le 18 ou le 112. La personne qui prendra votre appel 24h/24 appartient au Centre de Traitement des Appels du Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours (CTA CODIS). Votre interlocuteur définira la gravité de l'incident et fera engager les moyens adaptés. Le CODIS préviendra le maire et la préfecture.

La protection des personnes, des biens et de l’environnement constitue la mission régalienne des sapeurs-pompiers français. Concernant l’environnement, les pompiers ne sont pas une entreprise de dépollution. Ils vont intervenir à la source de l’incident et sur son flux pour confiner la pollution (obturation d’une fuite, talutage, pose de barrages ou d’absorbant, etc.).

Les sapeurs-pompiers identifieront également les cibles pouvant être affectées par la pollution (usine d’eau potable, zone de baignade, pisciculture, ostréiculture, etc.)

Sous l’autorité du maire, ils donneront les directives à suivre et proposeront une liste non exhaustive d’entreprises de dépollution ou de pompage, en alertant le responsable de la pollution de son obligation d’en missionner une immédiatement. Si le pollueur n’est pas encore identifié, c’est le maire qui se chargera de mandater l’entreprise de dépollution.

Localiser la fuite

Afin d'intervenir au mieux et le plus rapidement possible, il faut chercher à localiser la fuite. Si l'origine de cette fuite est connue, il sera plus simple pour les intervenants de limiter la propagation de la pollution.
Ce seront peut-être les sapeurs-pompiers qui viendront sonner à votre porte ! Ils seront remontés jusqu’à votre propriété en recherchant la source de la pollution. Tout devra être mis en œuvre pour colmater une fuite de cuve et transvaser ce qu’elle contient encore dans un conteneur sécurisé. La fuite et la perte pourront aussi provenir d’une canalisation entre la cuve non fuyarde et la chaudière. Le début de la fuite datera peut-être de plusieurs jours ou plusieurs semaines et c’est seulement l’alerte d’une pollution sur un ruisseau voisin qui aura permis de découvrir que votre installation était fuyarde depuis longtemps sans que personne ne puisse s’en douter.

Pollution au fioul à l'intérieur d'une habitation, intervention par AMA dépollution
Non, ceci n'est pas un lino rouge...

Éviter la propagation de la pollution

Afin de limiter la propagation du polluant, l'intervention urgente des pompiers est donc requise, plus tôt ils seront avertis, plus il sera aisé d'en limiter les risques, de contenir et traiter la pollution. Ils vont, par exemple, poser des barrages sur le plan d’eau contaminé pour confiner la pollution.

Pollution au fioul d'une rue suite à une innondation
Pollution des rues suite à une submersion marine
Assistance par ama dépollution aux pompiers pour laver les barrages
Chargement des barrages du SDIS pour nettoyage par AMA en fin d'intervention

Comment dépolluer ?

Pollution accidentelle des sols :

Dès qu’un produit toxique est déversé, le sol qui a été contaminé devient d’après la loi un déchet dangereux.

Très souvent, il faudra acheminer les terres ou tous matériaux contaminés vers un centre de traitement dédié. Plus on attend, plus la pollution se diffuse, plus il faudra creuser pour extraire toutes les terres polluées.

Dans certains cas, lorsque les sols de fondation sont atteints, nous pourrons mettre en œuvre nos techniques de lessivage des sols.

Pollution accidentelle des eau :

Les accidents de pollution sur nappes alluviales nécessitent une intervention rapide, de l’ordre de 10 à 15 jours à compter de la date de l’incident, selon le débit de la nappe et la proximité de puits voisins. Les accidents sur les eaux libres, selon leur courant, peuvent réclamer une intervention en extrême urgence (quelques heures).

C’est pourquoi, même si de nombreuses techniques de dépollution existent, lorsque la pollution est découverte, le premier réflexe est de faire appel à des camions hydrocureurs pour extraire et évacuer le polluant dans des délais restreints.

Le fioul étant plus léger que l'eau, ces camions vont pomper énormément d’eau pour une faible quantité de fioul (parfois 1L fioul / 1000L eau). En pratique, c'est cette masse considérable d'eau souillée qui est évacuée vers un centre de traitement, ce qui explique le coût démesuré des opérations de dépollution par rapport à la quantité de polluant perdu.

Notre solution

AMA procède à un traitement de la pollution sur place pour récupérer uniquement le film polluant surnageant, aussi bien dans un port, sur une rivière, un étang que sur les eaux souterraines lorsqu'elles sont atteintes. Notre méthode évite ainsi le transfert d'une quantité empirique d'eau vers un centre de traitement. L'eau traitée est réintroduite dans le milieu naturel, tandis que le polluant récupéré est envoyé en centre de traitement en vue de sa revalorisation.

Tant que le polluant n'est pas gravement solubilisé dans l'eau, il est possible d'axer le traitement par priorité sur la surface de l'eau (ce qui évite de traiter toute la hauteur d'eau). Notre temps d'intervention en est substantiellement réduit, et par voie de conséquence, l'impact de la pollution sur l'environnement est minimisé. AMA Dépollution utilise ainsi à chaque intervention différents écrémeurs (skimmers flottants) en fonction de la nature et la configuration de la pollution. L'eau pompée, ainsi très chargée en pollution, est traitée au sein de nos unités mobiles dépêchées sur place. La technologie permettant ce traitement est spécialement conçue pour traiter en continu ce flux extrêmement pollué.

La dépollution vous intéresse ? Découvrez nos moyens de lutte contre les accidents de pollution

A quel prix ?

Le prix d’une intervention faite par AMA Dépollution varie en fonction de la gravité de la pollution et des moyens mis en œuvre pour dépolluer. Ensuite, le prix sera proportionnel au temps d’intervention nécessaire pour récupérer le déchet. Dans de nombreux cas, votre assurance Responsabilité Civile pourra être actionnée afin de prendre en charge l'opération de traitement des eaux atteintes. Le coût de notre intervention pourra être directement supporté par votre assurance. La perte de combustible et le dégazage, la découpe et le changement de cuve resteront généralement à votre charge.

La maîtrise du coût de nos opérations permet de poursuivre le traitement jusqu’à ce que la nature soit capable, par l’action des micro-organismes présents dans le milieu, d’absorber le reliquat à très bref délai (biodégradation).